Ecologie et automobile peuvent-ils faire bon ménage ?

Des produits de substitution

La voiture électrique fait parler d’elle depuis quelques années. Elles deviennent abordables pour le grand publique est représentent de nombreux avantages pour la planète et les usagers :
Faire un plein peut se faire la nuit, et coûte moins de 2€, le carburant classique est bien plus cher et génère énormément de pollution atmosphérique.
Silencieuses et maniables les voitures électriques sont très agréables à conduire.
L’entretien de ce type de véhicule est moins onéreux que celui des voitures classiques.
Des gouvernements, comme en Norvège, taxent les véhicules classiques très lourdement pour motiver la population à adopter les voitures électriques. Un pas que nous ne sommes pas encore prêt à franchir hélas, mais qui pourrait arriver.

Le recyclage automobile

Les voitures classiques ou électriques, que ce soit par l’usure ou à cause d’un accident sont parfois économiquement ou techniquement irréparables et finissent à la casse. Ces véhicules hors d’usage sont aujourd’hui pris en charge, lorsqu’ils sont déposés dans des casses agréées, par des professionnels soumis à de nombreuses normes. En effet la filière de la destruction automobile à beaucoup évoluée et arrive désormais à valoriser un véhicule en fin de vie jusqu’à 95%. Plusieurs étapes leur permettent d’y arriver :
Le marché de la pièce de réemploi : grâce à un réseau ou à internet, on peut trouver des pièces de réemploi d’une casse à l’autre. Un véhicule mis à la casse peut encore avoir des pièces utilisables, une portière, des composants électroniques …
Le recyclage de certains matériaux : les pneus (recyclables à 47% et valorisables à 54%), le vitrage …
Le recyclage en de nouveaux objets : des composants vont être utilisés pour d’autres produits n’ayant aucun rapport avec le milieu automobile.

Il faut aujourd’hui être conscient du danger de notre consommations, et ne pas hésiter à trouver des moyens écoresponsable de vivre au quotidien pour que demain, la planète puisse à son tour respirer un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *